17/11/2008

Le Dictionnaire des Idées reçues

dictionnaire des idées reçues

 

 

 

Nous sommes le 17 novembre, depuis plusieurs jours, je devrais vous présenter un à un les prix littéraires.

Cette année, je devrais commencer par le prix Nobel de littérature. Nous n’avons pas la chance de voir tous les jours un auteur francophone se hisser sur la plus haute marche des distinctions littéraires. Je salue le travail de Jean Marie Gustave Le Clézio pour l’ensemble de son œuvre, qui est l’objet de la récompense d’un Nobel à l’inverse du Goncourt, et j’en profite aussi pour vous rappeler la sortie de son récent livre Ritournelle de la faim.

Je ne pourrais pas non plus éviter le Goncourt, remis cette année à Atiq Rahimi pour son livre Syngué sabour.

Je ne peux vous en dire que ce que je tiens du résumé. L’écrivain est persan et le titre de son livre se traduit par syngue : pierre et sabour : patience. La pierre de patience est une pierre magique. Dans la mythologie, l’homme la pose devant lui pour y déverser sa peur, ses malheurs, ses craintes, ses douleurs… On lui confie ce que l’on n’ose pas dire aux autres et la pierre écoute.

Rassurez-vous, je ne pense pas que vous attendrez longtemps avant d’en entendre à nouveau parler sur ce site. Je vous engage à ne pas attendre ma lecture et ma présentation pour partir à l’aventure.

Je vous rappelle également le Renaudot, le successeur du Chagrin d’Ecole de Pennac est Le Roi de Kahel de Tierno Monénembo et enfin, pour les principaux, le Médicis pour Jean-Marie Blas de Roblès avec Là où les tigres sont chez eux.

 

Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de les lires pour l’heure, ce qui ne m’empêche pas de vous y encourager et plus encore de découvrir, oserais-je le dire, l’entièreté de la rentrée littéraire soit les quelques 600 livres qui sont sortis depuis le mois de septembre.

Dur métier de suivre tout ça.

Je traverse en ce moment le Mozambique par temps calme (La traversée du Mozambique par temps calme de Patrice Pluyette) sous la plume d’un génie de la dérision, du surprenant et sincèrement, de l’inédit.

 

Le programme est chargé. En attendant, je vous renvoie à une lecture particulièrement saine : le dictionnaire.

Est-ce que je me moque de vous ? Absolument pas !

Il est impératif que vous révisiez votre vocabulaire de A à Z. Piochez ici et là, vous verrez c’est le livre qui fait le plus de bien à l’esprit. Du moins est-ce le cas lorsqu’il est rédigé par un impertinent qui tient à donner une leçon aux bourgeois et aux idées reçues.

Encore un petit jeune qui plaisante en réécrivant le dictionnaire ? C’est classique, me direz-vous et vous n’aurez pas tord car le « petit jeune » n’est nul autre que Gustave Flaubert lui-même qui s’amuse, semble-t-il comme un fou dans l’exercice.

C’est drôle, choquant, saugrenu. Je manque d’adjectifs pour définir ce petit bijou.

Par chance, je n’en ai pas besoin puisqu’il est, une fois n’est pas coutume disponible gratuitement en ligne.

Je vous laisse donc le plaisir de retrouver un romancier génial ; il vous suffit de vous rendre ici.

 

 

Le Nobel

 

Le_Clezio

J.M.G Le Clézio

 

Le Goncourt

Atiq Rahimi goncourt

Atiq Rahimi, Syngué Sabour

 

 

Bonne lecture

Ecrivain89 -Quentin

 

 

 

 

 

Commentaires

bonjour cela fait longtemps
que j ai pas eu de tes nouvelles...
je suis passé te saluer...
j espere que tu vas bien...
merveilleuse journée a toi...

COEURDENFANT

http://coeurdenfant.skynetblogs.be

Écrit par : COEURDENFANT | 19/11/2008

Les commentaires sont fermés.