12/01/2008

Un petit coin de paradis

montagne

Elle tendait telle une lance de pierre vers un ciel à transpercer. Ce gris de pierre, ce blanc de neige, ce bleu de ciel… Trois couleurs qui emportaient mes sens dans un monde où tout n’était plus que beauté et instant présent. Le vent soufflait. Remontant lentement les pentes, il faisait frémir des vêtements dont je n’avais même plus conscience, me frappait au visage et faisait voler mes cheveux donnant un souffle plus réel à l’instant.La nuit allait tomber, le soleil aussi. Dans quelques minutes, la corolle enflammée disparaîtrait pourfendant l’horizon d’une lumière quasi divine bariolée de teintes jaunes et oranges.A l’intérieur de la petite cabane en bois, les lumières des bougies brilleront de mille feux tandis que nous nous assoirons épuisés mais ravis autour d’un repas bien mérité.