09/02/2008

Scène de crime : culture

Crime scene

Je suis assis là dans mon fauteuil de bureau. Minuit A sonné depuis plusieurs minutes à la tour de l'église. L'écran de mon ordinateur scintille projettant une lueur diaphane dans l'atmosphère. Le sommeil monte, je travaille depuis plusieurs heures sur les quelques lignes d'un texte que je dois présenter demain, une discussion sur le principe de citoyenneté, son évolution, ses idées, ses penseurs...

Je suis content de ce que j'ai écrit. Je l'étais dès le premier jet. Si je suis encore cloué sur mon siège, ce n'est pas par perfectionisme. Je n'aime pas faire trop de retouches, j'aime ce qui encore brut, ce qui vient du coeur et de l'âme. Non, ce n'est pas pour corriger que je suis encore debout.  Si je suis encore là, c'est à cause d'une phrase que m'a glissé un ami en discutant, sans faire exprès, presque par mégarde.

Il m'a dit : "Tu sais, je crois que de nos jours, penser, réaliser, mener ou pousser à la Culture est devenu un crime sévèrement puni et très, très mal vu"